Honorariat de notre président Serge Dumay

Extraits de l’ intervention pour les DDEN à Sorbiers

Nos relations n’ont pas toujours été un long fleuve tranquille :
    Je pourrais évoquer la manifestation du Bourget où a été enterrée l’idée d’un grand service publique d’Education.
    La marche pour l’école publique à Yssingeaux le 20/11/1983 , terre d’élection pour cette école qui osait se proclamer libre.
    L’impressionnante mobilisation autour du CNAL le 16 janvier 1994 pour mettre en échec la loi Bayrou visant à supprimer toute contrainte en matière de financement des écoles privées.

Pas toujours d’accord sur les moyens, cependant  l’un et l’autre, nous étions là.

Mais comme les cours d’eau avançant vers la mer, nous avons vu nos rapports s’apaiser en particulier quand côte à côte nous étions dans l’action .
Je retiendrai 2 actions fortes :
    Tout d’abord, le Tour de la Loire à vélo des écoles publiques où pendant 3 années de suite, avec Annie Bailly, Serge et son fidèle camion a permis ,chaque jour , la sortie du journal du tour et son expédition à toutes les écoles, élus et partenaires.
Certes Serge était présent dans le cadre de son activité professionnelle mais il l’était aussi comme le militant de notre ECOLE , ne comptant ni son temps ni sa peine. Vous imaginez aisément l’investissement nécessaire, pour être chaque jour au rendez-vous dans une commune différente et capable en 1 heure chrono de boucler le journal, l’imprimer et l’expédier.

    Ensuite, mon arrivée chez les DDEN, où j’ai redécouvert un camarade attentif à chacun, exigeant avec lui et avec les autres, capable d’organiser une équipe autour des valeurs de l’école publique.
Et puis comme la nature a horreur du vide, petit à petit, je me suis retrouvé à ses côtés pour faire vivre l’union de la Loire et défendre plus particulièrement la Laïcité.
Ca n’a pas  été toujours facile, car face à des propositions de Laïcité adjectivée : positive, apaisée , ouverte, etc ,  mais face aussi à des démarches de division du mouvement laïque, il a fallu tenir le cap sans baisser les bras .
Serge , par sa clairvoyance, sa pugnacité et sa connaissance de notre histoire, nous a aidé à rester un  partenaire connu et reconnu des institutions et des associations post et péri scolaires.

    Aussi,  aujourd’hui, je suis heureux de lui dire un grand merci pour nous avoir construit avec d’autres (Jean Paul Poyet ,et Armand Chazal que j’associe à cet hommage ),pour nous avoir construit un outil dont chaque jour nous avons à nous servir pour défendre l’ école de la République.
Que cette médaille , que je te remets, avec son message au verso soit le signe de notre amitié et de notre reconnaissance.

                    René Marion        Sorbiers le 19/12/2018

Ecole de la Verrerie - 104 Rue de la Montat - 42100 Saint Etienne

dden.loire@gmail.com