Rencontre des DDEN de la Loire avec M.Thomas, IENA.

 

Le mardi 10 mars 2015

 

63 DDEN ligériens, représentant 17 secteurs du Département, ont été accueillis chaleureusement par M. François Isaac Principal du collège Antoine Guichard à Veauche et par M. Georges Descos Principal adjoint.

 

Dans un premier temps, Serge Dumay, Président départemental, a remercié l’équipe de direction du collège ainsi que M.Thomas pour avoir permis cette rencontre, il s’est félicité de la présence de très nombreux DDEN excusant les collègues pris par des obligations professionnelles, d’autres engagements ou leur métier de grands parents. Il a souligné l’importance de cette journée presque historique qui resitue les DDEN à leur place dans l’environnement proche de l’école publique et qui témoigne d’une reconnaissance institutionnelle forte de notre rôle et de notre intervention auprès des différents groupes scolaires.

 

Il a formé le vœu de voir se poursuivre ces bonnes relations avec l’institution , notamment en pérennisant les rencontres avec chaque IEN de circonscription et peut-être en étant invité au conseil d’inspecteurs de rentrée pour la partie qui peut nous concerner, en particulier, objectifs et projets pour chaque nouvelle année scolaire.

 

Puis M.Thomas a pris la parole et a développé son intervention autour de 3 axes:

  • La loi de refondation de l’Ecole

  • La mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République

  • La carte scolaire : outil pour déployer la politique de l’Education Nationale.

 

La refondation de l’Ecole:

l'accent sera mis sur l'équipe et le projet de l'équipe pour répondre aux besoins des élèves:

Nécessaire réflexion à propos . des moyens : + de maîtres que de classes,

. des structures (un conseil écoles- collège),

. des rythmes scolaires (73% des écoles sont sur le modèle 4 jours à 5h15 et 1 jour à 3h),

. des programmes : socle commun qui interroge sur "comment l'élève doit-il sortir du système éducatif?

 

Pour les valeurs de la République:

. Inscrites dans le projet d'école qui évolue : durées personnalisées, démarrage en 2 ans...

. Un axe dans la formation initiale et continue

. Morale et instruction civique

. Repérages des conduites à risques

. Renforcement des contrôles de l'instruction à domicile

. L'établissement scolaire, le lieu d'apprentissage du comportement citoyen

. La journée de la laïcité, le 9 décembre;

. Une question : comment favoriser l'implication des parents?

 

Carte scolaire 2015:

. 39 postes supplémentaires et 12 en Education prioritaire

 

Un calendrier :

. 1er groupe de travail, le 30 mars; CTSD le 7 avril; CDEN les 30 avril.

 

Des objectifs :

· Accompagner les évolutions démographiques dans les écoles en prenant en compte les contextes d’enseignement,

· Améliorer les conditions d’enseignement dans les secteurs de l’éducation prioritaire, en fonction de la   dotation et du potentiel du département dans les écoles implantées en quartier politique de la ville (QPV),

· Développer et maintenir l’accueil des enfants de moins de trois ans dans les écoles maternelles et primaires de l’éducation prioritaire et dans les écoles scolarisant des enfants de moins de trois ans,

· Développer les décharges de direction, notamment en favorisant les réorganisations de structures.

 

1er axe : accompagner les évolutions démographiques …

La répartition des ouvertures/fermetures fera l’objet d’une analyse très fine des différentes situations locales

Les « grilles » ou champs d’étude ne sont donnés qu’à titre indicatif et n’engagent pas l’IA.

 

2eme axe : Améliorer les conditions d’enseignement dans les secteurs de l’éducation prioritaire ou QPV

Le dispositif « plus de maitres que de classes » s’installera sur des projets donc des postes à profil ,Il ne s’agit pas de partager la classe en deux.

Des heures de formation et de concertation seront dégagées pour les équipes d’école ainsi que des temps de suivi et de remédiation, un dispositif de remplacement étant mis en place pour ne pas impacter le fonctionnement de la classe.

 

3eme axe : Développer et maintenir l’accueil des enfants de moins de trois ans …

Cette scolarisation des jeunes enfants devra se mettre en place autour d’un projet spécifique d’accueil précoce. Une charte a été élaborée et constitue la référence pour mettre en œuvre cette scolarisation.

 

A l’issue de cette présentation, un dialogue s’est installé avec les présents.

Principales questions soulevées :

  • Ecoles privées : quelles contraintes leur sont imposées?

Remplissent-elles vraiment la mission de service public dont elles se prévalent : morale ou religion.

Modes de financement de ces établissements

  • Les parents et Les rythmes scolaires : l’essence même de la réforme sera-t-elle préservée?

L’école répond-elle au besoin des élèves ou des lobby des vacances ?

Les temps partiels : au CP, CM2, pour les postes « plus de maîtres.. »

L’école est elle vraiment au service des élèves ou des adultes

  • Concertation et conseils de cycles dans les RPI

  • Accueil des – de 3 ans, à qui appartient le choix : mairies, Institution, enseignants ?

  • PEL (plan éducatif local ) : place des enseignants et quelles priorités pour ces derniers?

 

M.Thomas a apporté des réponses dans les limites que l’administration Education Nationale peut formuler , sachant que la responsabilité des orientations et des choix reste du domaine des politiques ou du politique tant au niveau national que local et que les différents acteurs et élus doivent être interrogés , sollicités par les citoyens que sont les parents d’élèves, les enseignants ,voire les DDEN (ndlr ).

 

Les écoles privées:

. Selon M Thomas, "la guerre public-privé" est gagnée : -343 élèves en privé, + 647 en public. Les écoles sous contrat se doivent d'enseigner les valeurs de la République: la Morale doit être opposée à la religion.

 

Les parents et l'école:

. Selon M Thomas, le règlement intérieur n'est pas lisible, des parents devraient pouvoir s'investir dans le périscolaire.

 

Rythmes scolaires:

. L'IA ne veut pas rentrer dans les dispositifs atypiques : perte de 2h d'enseignement /rempl.

 

Problèmes des temps partiels :

. Pas de connaissance de l'impact temps partiels pour l'IA ; le temps partiel est un droit.

 

Pb des RPI:

. M Thomas rappelle que les temps de regroupement sont prévus depuis L Jospin

 

Subventions des mairies aux écoles privées:

. C'est la décision de la mairie, liée au principe de la démocratie.

 

L'accueil des - de 3 ans:

. "la capacité d'accueil" ne peut être décidée par la commune (cf. St Etienne), elle ne peut être appréciée que par l'équipe enseignante...

 

Projet éducatif de territoire et Projet d'école:

. Pas "d'usine à gaz". Aux enseignants de veiller au "scolaire" plutôt qu'au "périscolaire"!

 

Sachant que la responsabilité des orientations et des choix reste du domaine des politiques ou du politique tant au niveau national que local et que les différents acteurs et élus doivent être interrogés, sollicités par les citoyens que sont les parents d’élèves, les enseignants, voire les DDEN (ndlr)

 

 

 

 

Pour le CA DDEN Loire

R.Marion

Vice –président DDEN Loire

La Talaudière

Ecole de la Verrerie - 104 Rue de la Montat - 42100 Saint Etienne

dden.loire@gmail.com